Les Brenlaires

Un tour entre l’Etivaz, le Tarent (au pied de la pente sommitale, la fin était dangereuse) et la Corne des Brenlaires. A cause du vent, la neige était meilleure en bas, dans la forêt, que sous les sommets où elle était cartonnée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s