Montagne et sobriété

Je parcours les Alpes depuis quelques années et je suis de plus en plus touché par les nombreux changements climatiques que j’y observe. Aussi, j’ai adapté depuis 4-5 ans ma façon de me déplacer, en vendant ma voiture pour utiliser les transports publics (TP) et en réorganisant mon temps, car les accès en TP deLire la suite « Montagne et sobriété »

Nadelgrat, et Medji

La Nadelgrat, c’est quatre 4000m; Dirruhorn, Hobärghorn, Stecknadelhorn et Nadelhorn. Une arête pas trop dure – avec de la grimpe facile et des parties en neige – mais longue. Pour compenser, nous avons ensuite été grimper à Medji, un site d’escalade au dessus de St. Niklaus, plutôt difficile, mais pas trop long :-).

Le Wetterhorn

Nous sommes montés au Wetterhorn par la Willsgrätli, une montée entre gneiss et calcaire avec une transition très nette. Puis une longue descente côté Nord jusqu’à la Engelhornhütte, où notre ambition était de faire une dernière journée de grimpe, qui n’a pas été possible à cause de la pluie… On reviendra :-)!